Merci de l'intérêt que vous portez à l'égard de ce site et n'hésitez pas à laisser un message sur le livre d'or.
Auteur : DURET Hubert - Contatc : webmaster@gwoc.info
Ce document est extrait du site www.gwoc.info.
 
- Chronologie -
Préhistoire :

   La Chine connut sa première dynastie au XXI ème siècle avant J.-C. avec les Xia en entrant dans " l'ère esclavagiste ". Afin de se protéger des révoltes d'esclaves, mais aussi d'agresseurs extérieurs, les propriétaires dotèrent leurs résidences de remparts. Cependant ces premières fortifications n'étaient pas encore de pierres et de briques, c'était simplement des terre-pleins ou remparts de terre surmontés de tours de garde. C'est ainsi que naquirent en Chine les premières villes.

   Vers - 500 av. J.-C. : Dès l'époque des Printemps et des Automnes (770-476 av. J.-C.), mais surtout durant l'époque des Royaumes combattants (475 - 221 av. J.-C.), les principautés du nord de la Chine, Wei, Zhao, Qin et Yan , se dotèrent de murs défensifs, souvent le long des rivières, afin de se protéger les uns des autres ou contre les barbares septentrionaux. Ces nomades n'étaient en fait que des populations que les principautés avaient progressivement repoussées plus au nord, ou absorbées, en les dépossédant de leurs territoires.

Restes de la muraille des Royaumes Combattants
Première période :

   Entre 221 et 206 av. J.-C. : Une fois la Chine unifiée, et dès le début de son règne, le Premier empereur, Qin Shi Huangdi (Celui dont le tombeau renfermait 8000 soldats en argile grandeur nature) décide d'unifier les portions déjà existantes afin de poursuivre sa politique d'expansionnisme et d'édifier la muraille de chine. Les premiers achèvements de la Grande Muraille apparaissent. Celle-ci partait de la région de Lanzhou dans le Gansu pour aboutir dans la péninsule du Liaodong, près de la Corée, en contournant la boucle du Huang He (fleuve Jaune). Son tracé reprenait des tronçons de murs défensifs plus anciens, qui furent ainsi réunis, prolongés et consolidés.

   Entre 206 av. J.-C. et 220 apr. J.-C. : La dynastie Han continue la construction de la muraille jusque dans l'ouest de la province actuelle du Gansu, jusqu'à 300 kilomètres de Yumen. La muraille totalisait alors près de 10000 km.

Mur de terre du premier empire
Deuxième période :

   Entre 386 et 550 : La dynastie Wei du Nord relie les deux grands axes des Han au nord de Hohhot et encercle les alentours de la ville de Datong dans le Shanxi.

   Entre 550 et 577 : La dynastie des Qi du Nord élève la muraille nord de Datong et construit un nouveau tronçon de 500 km.

   Entre 581 et 1066 : Pour contenir l'invasion des Tibétains et des Turcs Tujue, la muraille de chine est consolidée lors de la dynastie Sui (581 - 618). Pendant cette période, aucun nouveau tronçon important ne sera entrepris.

   Entre 1066 et 1125 : La dynastie Liao érige une toute nouvelle muraille au nord de la Mongolie, dans la région de Manzhouli.

   Entre 1125 et 1234 : La dynastie Jin étend la muraille le long de la frontière Est mongole avec plus de 2000 km, entre Qiqihar et Baotou.

Tour d'alarme
Troisième période :

   Entre 1403 et 1435 : Après le désintéressement des dynasties Tang, Song et Yuan, les Ming (1368-1644) entreprennent de fortifier ou de réédifier les défenses existantes qui coïncident avec les phases de plus grande activité des fédérations mongoles qui menacent le Nord de l'empire. La muraille est alors administrée en neuf zones militaires appelées Zhen.

   Entre 1438 et 1449 : La menace des Mongols se faisant de plus en plus grande avec la capture de l'empereur en 1449 par les Oïrats (un groupe mongol de Chine), les Ming doivent procéder au doublement des fortifications à l'intérieur de l'empire.

   Entre 1465 et 1487 : Un nouveau tronçon de la Grande Muraille est bâti à l'intérieur de la boucle du fleuve Jaune.
   1598 : Achèvement de la Grande Muraille, dans la région située au nord de Lanzhou.

   Après 1644 : Sous les Qing (1644-1911), l'établissement du protectorat mandchou sur la Mongolie retire à la Muraille sa signification militaire, mais elle continue de matérialiser la frontière entre la Chine propre et la steppe, et permet un certain contrôle sur les mouvements de population aux passes.

Tour de l'époque Ming
Histoire récente :

   1961  : Le Conseil des Affaires d'Etat de Chine publie un décret décidant que les Passes Shanhaiguan, Juyongguan et Jiayuguan sont classées parmi les monuments et sites historiques de grande valeur protégés par l'Etat.

   1987 : Inscription de la Grande Muraille sur la liste du patrimoine mondial de l' UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture).

   1991 : La fin de la guerre froide aidant, des images satellites ont permis de découvrir la muraille de la dynastie Liao située en Mongolie.

   2001 : 500 km de tronçons datant de la dynastie Han sont découverts à l'ouest de Yumen.

 Version imprimable  
Merci de l'intérêt que vous portez à l'égard de ce site et n'hésitez pas à laisser un message sur le livre d'or.
Auteur : DURET Hubert - Contatc : webmaster@gwoc.info
Ce document est extrait du site www.gwoc.info.